Les dégâts du tout-à-l’égout

La Fapel des Côtes d’Armor milite depuis plus de 10 ans contre le déploiement du tout-à-l’égout en zone rurale, qui entraîne des dégâts collatéraux aux plans environnemental et sanitaire (rabattement et pollution de la nappe phréatique).

Nombre d’élus, qui ont les doigts pleins de confiture, n’ont de cesse de critiquer l’ANC (assainissement non collectif) pour justifier le terrassement des zones rurales les plus reculées au profit du tout à l’égout et de l’urbanisation galopante.

Un des résultats en est la présence de traces de coronavirus dans les eaux, mentionné dans les articles récents de Sciences et Avenir et de Pour la Science.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :